L’Atlas climatique du Canada : une ressource pour la santé publique environnementale

Printer Friendly, PDF & Email

Wednesday, July 29, 2020
Prairie Climate Centre

Le climat régit presque tous les aspects de notre vie, et le changement climatique aura des répercussions sur bon nombre des systèmes (écologiques, économiques et sociaux) desquels nous dépendons. La santé est liée particulièrement étroitement au climat : les températures estivales de plus en plus élevées, la multiplication des vagues de chaleur et la mauvaise qualité de l’air causée par les nombreux feux de forêt et la pollution urbaine ne sont que quelques exemples des effets du changement climatique qui auront une incidence sur la santé, et certains d’entre eux menacent déjà le Canada. Il est donc clair que le changement climatique est un enjeu important pour la santé publique, et que les professionnels de la santé ont un rôle primordial à jouer dans la résilience climatique, puisqu’ils sont perçus comme l’une des voix les plus crédibles dans les messages à l’intention du public.

Les données climatiques peuvent aider les professionnels de la santé publique à reconnaître les risques pour la santé publique associés au changement climatique et à concevoir des stratégies d’adaptation. C’est dans le but de diffuser le savoir scientifique de façon attrayante que l’Atlas climatique du Canada (https://atlasclimatique.ca) a été conçu par notre équipe au Prairie Climate Centre. L’Atlas climatique du Canada est un site Web informatif unique en son genre qui allie climatologie, cartographie et mise en récit pour faciliter la compréhension au Canada du problème mondial qu’est le changement climatique. Il est conçu pour inspirer les actions locales, régionales et nationales qui nous feront passer du risque à la résilience.

L’Atlas offre un accès convivial à des données climatiques, à de l’information et à d’autres ressources utiles à plusieurs types d’utilisateurs, ce qui comprend les professionnels de la santé publique, les enseignants, les planificateurs et les climatologues ainsi que le grand public. Le site Web fait appel à des cartes et à des données climatiques sur les provinces, les régions et les villes des quatre coins du Canada pour permettre aux utilisateurs d’explorer les différentes facettes du changement climatique. Ses descriptions et ses analyses vulgarisées font de la climatologie une science simple à comprendre et riche de sens. De plus, il propose des vidéos documentaires issues de la collaboration entre des détenteurs locaux du savoir autochtone et d’autres spécialistes qui aident à contextualiser localement l’enjeu mondial qu’est le changement climatique.

L’Atlas climatique fait partie d’un ensemble de plateformes canadiennes d’information climatique qui comprend aussi donnéesclimatiques.ca. Ces outils visent à combler les besoins de divers publics, notamment la population générale, les médias, es analystes politiques, les décideurs et les chercheurs et scientifiques spécialisés en climat.

Données de projections climatiques

L’Atlas climatique présente des données issues de 24 modèles climatiques mis à l’échelle à l’aide d’outils statistiques (https://atlasclimatique.ca/sources-de-donnees-et-methodologie). Les données sont disponibles pour un profil de « faibles émissions de carbone » (RCP4.5) et de « fortes émissions de carbone » (RCP8.5), ce qui permet une comparaison entre les projections climatiques, plus précisément entre un modèle où des mesures sont prises partout dans le monde pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, et un autre où les émissions mondiales se poursuivent sans changement. Des données climatiques sur un grand nombre d’indices sont disponibles, notamment sur le nombre de vagues de chaleur et leur durée, les nuits tropicales, les journées très chaudes et les journées très froides.

Utilisation des données climatiques pour la planification de l’adaptation

Les données climatiques sont essentielles pour l’évaluation des répercussions et de la vulnérabilité régionales et dans l’élaboration de plans pour se préparer à affronter les nouveaux risques ou les risques accrus entraînés par le changement climatique. Les municipalités et les institutions du Canada ont conçu des plans d’adaptation au changement climatique qui définissent des mesures réactives à mettre en place en réaction à l’apparition et à l’exacerbation des risques. Les données climatiques donnent des renseignements sur la première étape du processus de planification de l’adaptation en permettant aux parties prenantes d’étudier les changements climatiques qui auront la plus grande incidence sur leurs régions respectives. Les données contenues dans l’Atlas climatique portent sur les changements projetés en fonction des variables climatiques ayant servi aux évaluations. Les vidéos et les articles publiés sur le site montrent comment on s’attelle à la tâche aux quatre coins du Canada, notamment au Québec dans la vidéo Changements climatiques au Québec (https://atlasclimatique.ca/video/changements-climatiques-au-quebec).

Les professionnels de la santé publique peuvent utiliser les données publiées dans l’Atlas climatique pour mieux planifier la réponse de la santé publique aux retombées du changement climatique. Ces données permettent d’étudier les variables climatiques qui sont aussi d’importants indicateurs de santé, comme le nombre de jours de chaleur extrême. La compréhension de l’incidence potentielle du changement climatique sur cette variable constitue la première étape de l’élaboration de stratégies de réduction des risques pour la santé publique.

 Voici un exemple : pour la période débutant en 2051 et prenant fin en 2080, dans le cadre du scénario de fortes émissions de carbone (RCP 8.5), on projette que le nombre de jours par année où les températures atteignent ou excèdent 30 °C augmentera de 38 à Winnipeg, passant de 14 jours par année à 52 jours par années. Ces projections indiquent qu’une année moyenne dans un avenir relativement rapproché enregistrera beaucoup plus de journées d’été si chaudes que les populations vulnérables ont du mal à les supporter. Il serait donc important d’envisager des interventions qui réduiraient les risques associés aux températures élevées s’étalant sur de longues périodes.

Climate atlas screenshot 

La préparation au changement climatique requiert un accès facile aux meilleures données possible et d’être en mesure de les interpréter. C’est ce que propose l’Atlas climatique avec ses données pouvant aider à orienter les décisions qui concernent la santé.

Contenu et ressources de l’Atlas climatique

L’Atlas climatique offre du contenu varié sur l’éventail de répercussions du changement climatique, ce qui inclut celles sur la santé. Au cours des dernières années, le Prairie Climate Centre, en collaboration avec Santé Canada, l’Agence de la santé publique du Canada et d’autres partenaires canadiens, a étudié les diverses manières dont le changement climatique influence déjà la santé publique au Canada et ce à quoi il faudra s’attendre dans le futur. L’objectif est de diffuser des renseignements utiles à l’adaptation et à la planification favorisant la résilience et la santé.

Voici un aperçu du contenu publié dans l’Atlas climatique :

Les vagues de chaleur et la santé – Il s’agit d’un rapport spécial publié l’an dernier qui explique les risques et les options d’adaptation en lien avec le changement climatique et la chaleur extrême pour les Canadiens. De nouvelles données sur les vagues de chaleur ont été publiées dans l’Atlas climatique pour accompagner le rapport; elles peuvent être utiles à la planification et à l’adaptation relatives aux systèmes et aux infrastructures de santé pour faire face aux prochains épisodes de chaleur. En se basant sur ces nouvelles données, le rapport spécial et l’Atlas climatique montrent que de nombreuses villes canadiennes connaîtront probablement plus de vagues de chaleur dans l’avenir, surtout si les émissions de gaz à effet de serre poursuivent leur trajectoire actuelle. Pour lire le rapport complet : https://climateatlas.ca/heat-health-report.pdf[A1] 

Changements climatiques et villes canadiennes Le climat régit la quasi-totalité de la planification urbaine, de la conception à la construction, en passant par la façon dont on y vit. Les rues, les trottoirs, les entreprises, les maisons, les stationnements et les transports en commun que nous visitons ou utilisons tous les jours ont été conçus en fonction de notre climat. À l’ère du changement climatique, nous devons revoir certains aspects importants de notre vie urbaine. Cet article propose une vue d’ensemble des mesures prises par les villes canadiennes pour se préparer aux changements climatiques à venir : https://atlasclimatique.ca/changements-climatiques-et-villes-canadiennes.

L’impact des changements climatiques sur la maladie de Lyme – Les étés plus chauds et plus longs ainsi que les hivers plus doux au Canada créent un habitat de plus en plus favorable aux tiques à pattes noires porteuses de la maladie de Lyme. Nous avons travaillé avec des spécialistes de la santé publique pour créer un article, une vidéo et un ensemble de cartes qui illustrent l’évolution des risques liés à la maladie : https://atlasclimatique.ca/limpact-des-changements-climatiques-sur-la-maladie-de-lyme.

Ces documents ont été évalués de façon empirique par des intervenants en milieu rural et urbain au Manitoba en 2019 et modifiés en conséquence.

Bâtir une ville résiliente au climat – Plus de 80 % de la population canadienne habite dans des villes. Nous savons que les villes devront bientôt faire face aux répercussions de plus en plus importantes du changement climatique, notamment l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des phénomènes météorologiques extrêmes.

Le Prairie Climate Centre a mené une série de recherches (https://atlasclimatique.ca/batir-une-ville-resiliente-au-climat) qui décrivent les mesures en matière de politiques que pourraient mettre en œuvre les villes pour gérer les risques climatiques liés à différents domaines comme le transport, l’agriculture, les infrastructures électriques, la planification de la prévention des catastrophes et la gestion des situations d’urgence.

Le changement climatique et les villes du Canada – Quatre Canadiens sur cinq habitent une zone urbaine, ce qui signifie que la majeure partie de la population nationale doit faire face aux risques grandissants qu’impose le changement climatique aux villes et aux villages.

Dans cette série de rapports, nous proposons un résumé des projections relatives au changement climatique pour les grandes villes du Canada et une vue d’ensemble des répercussions nationales, régionales et locales ainsi que des idées et des approches qui pourraient grandement contribuer dès aujourd’hui à la lutte contre le changement climatique dans tout le pays.

Les villes sont une puissante source de résilience et d’ingéniosité en matière d’action climatique. Informez-vous sur ce que représente le changement climatique dans votre région.

L’Atlas climatique offre d’autres ressources sur le changement climatique et divers sujets (https://atlasclimatique.ca/sujets), ainsi qu’un guide de navigation détaillé pour vous aider à mieux l’explorer (https://atlasclimatique.ca/guide-atlas).

Vu la relation étroite entre le changement climatique et la santé, nous sommes déterminés à concevoir et à ajouter dans l’Atlas plus de contenu sur la santé, comme de l’information concrète pour les professionnels de la santé, ainsi qu’à collaborer avec les professionnels de la santé du Canada pour mieux comprendre les besoins et les expériences de ces utilisateurs et adapter l’Atlas climatique en conséquence. De plus, nous menons actuellement un processus d’évaluation empirique du contenu de l’Atlas pour offrir des ressources de communication basées sur des données probantes.

Cet article a été rédigé par le personnel du Prairie Climate Centre. L’équipe du PCC est constituée de climatologues, de chercheurs en sciences sociales, de cinéastes et de spécialistes des communications. Notre approche interdisciplinaire et communautaire allie une climatologie rigoureuse à des histoires humaines basées sur des expériences locales.